Nettoyage du bardage de la Coopérative des Fermiers Savoyards à Musiège en Haute-Savoie

Coopérative d'Arly

Laurent DUPRAZ, Président de la coopérative, a aimablement accepté d’apporter son témoignage quant au choix de la société Technic ’Toiture Nettoyage proposant une intervention réalisée avec de l’eau osmosée pour le nettoyage des bardages du bâtiment renfermant les caves d’affinage.

La Coopérative des Fermiers Savoyards regroupe aujourd’hui 250 exploitations de Savoie et Haute-Savoie et quelques exploitants du département de l’Ain. Plusieurs bâtiments ont été construits au fil des années pour pouvoir assurer le développement de l’activité : Musiège (proche de Frangy) est un site de production et est également le siège social de la coopérative. Le reblochon est fabriqué sur le site de Samoens et également par la fromagerie d’Eteaux (reblochon et emmental). L’Abondance est produit par la coopérative Gavot-Léman.

Son activité principale est la transformation de lait en fromages de Savoie reconnus par les signes (labels) de qualité AOP et IGP. La tomme de Savoie bénéficie par exemple de ce label depuis les années 2000 et la raclette de Savoie l’a obtenu en 2020. La plupart des fromages produits bénéficient d’un signe de qualité : IGP (tomme de Savoie, raclette de Savoie, Emmental de Savoie) ou AOP (reblochon, Abondance et Beaufort).

Pourquoi avoir retenu le nettoyage à l’eau osmosée du bardage ?

Le bâtiment a été construit en 1983 puis agrandi en 1996 et 2006 pour répondre au développement de l’activité et la mise aux normes des installations. C’est en 2006 que le bâtiment en bardage renfermant les caves d’affinage a été construit. Le bardage en tôle isolée n’a bénéficié d’aucun traitement ni nettoyage depuis lors en raison « d’une trop grande difficulté à mettre en œuvre avec la contrainte d’installer des échafaudages… » indique Monsieur Dupraz.

Le bâtiment est pourtant dans une zone où la circulation automobile est importante et sa couleur crème est très salissante. La devanture, visible par la clientèle, était « devenue sale et nécessitait un nettoyage pour pouvoir retrouver sa couleur d’antan ».

Suite à la recommandation de l’un des adhérents, la coopérative sollicite Technic ’Toiture Nettoyage pour deviser le nettoyage du bardage de ce bâtiment haut de 7 mètres et long de 50 mètres pour sa façade principale et de 20 mètres pour le côté.

« Nous avons tout de suite accepté la proposition faite par M Poli car elle entrait totalement dans notre cahier des charges » dit Monsieur DUPRAZ.

Un cahier des charges respecté à 100%

  • Retour à l’état neuf du bardage                                                                  
  • Respect de l’activité de la coopérative                                                 
  • Pas de pollution de l’environnement                                    
  • Faible utilisation de l’eau                                                             

« Nous avons beaucoup aimé l’approche de M. Poli. Nous lui avons fait confiance immédiatement et nous avons bien fait ». Les explications transmises sont claires et c’est avec une grande satisfaction que M. Dupraz a découvert que le principe de l’eau osmosée était utilisé pour le nettoyage des bardages. Produisant des fromages, il était primordial qu’aucune contamination ne soit possible. Le respect de l’environnement et l’absence de pollution des cours d’eau proches étaient également un point important.

La coopérative ne pouvant pas fermer pendant les travaux, il était de plus essentiel que les travaux ne gênent en rien l’activité. « La pleine maîtrise de son travail, le matériel utilisé (pas d’échafaudage), l’absence d’utilisation de produits polluants et le prix proposé pour la prestation nous ont donné une totale satisfaction » dit encore Monsieur Dupraz.

Gestion des délais et organisation rapide du chantier de nettoyage du bardage

L’accord a été donné immédiatement par la coopérative à la société Technic ’Toiture Nettoyage et les travaux ont pu intervenir dans les 15 jours qui ont suivi.

Le nettoyage des 70 mètres linéaires sur les 7 mètres de hauteur a nécessité seulement 2 jours et demi de travail sans gêne pour l’activité de la coopérative.

En effet, le nettoyage à l’eau osmosée ne nécessite pas l’installation d’échafaudage (utilisation de perches télescopiques) et donc n’encombre pas le passage. Ce principe est rapide à mettre en œuvre. De plus, les brosses adaptées à la surface à nettoyer respectent le matériau et n’endommagent pas les joints.

L’expertise de la société Technic’Toiture Nettoyage a permis un retour à l’état neuf du bardage malgré les contraintes (retours, angles, recoins et portes d’expédition).

La pleine satisfaction du client qui recommande Technic’ Toiture Nettoyage

Monsieur Dupraz recommande en ces termes le travail de la société Technic’Toiture Nettoyage :

« C’est sans hésitation que nous recommandons Technic’Toiture Nettoyage pour sa rapidité d’intervention, sa grande capacité d’adaptation à la vie de la coopérative, le respect de l’environnement avec le procédé par eau osmosée propre et économe en eau et le résultat obtenu. La structure (tôle et joints) a été respectée ce qui n’aurait pas été le cas avec un nettoyage au karcher.  Par ailleurs, les délais et le prix indiqués ont été respectés. Je suis tellement satisfait que je confie le nettoyage des panneaux solaires de mon exploitation agricole à ce prestataire.”

La Coopérative des Fermiers Savoyards : un peu d’histoire

Coop Frangy

La Coopérative des Fermiers Savoyards est née en 1966 sous la forme d’une SICA regroupant 2 puis 3 exploitations. Ces exploitations s’étaient regroupées à l’époque afin de trouver une solution commerciale pour vendre leur production d’œufs. Les fromageries des alentours ont alors proposé de vendre leur production de fromage par l’intermédiaire de la coopérative afin de développer les ventes de l’emmental de Savoie.

Très rapidement, fin des années 1970, la coopérative a diversifié son offre avec la production de plusieurs types de fromages venant soutenir la production de l’emmental de Savoie. C’est à peu près à la même époque (années 1980) que les labels IGP et AOP ont permis la reconnaissance du savoir-faire et du dur travail effectué par les agriculteurs des Savoie pour produire des fromages de qualité.

La restructuration du paysage agricole a beaucoup modifié les modes d’exploitation. En 1980, entre 1000 et 1500 producteurs indépendants vendaient leur lait à la coopérative. Aujourd’hui, ce sont 250 exploitations (soit environ 700 producteurs) dont la production de lait est transformée par la coopérative. Néanmoins, un tiers de lait en plus (par rapport aux années 1980) est transformé chaque année.

logo les hauts de Savoie

La commercialisation des produits

En 1989, la coopérative prend une nouvelle dimension et crée un partenariat avec la fromagerie Pochat. En effet, cette dernière, déjà implantée en GMS, lui permet de développer un nouveau mode de commercialisation pour répondre aux besoins des consommateurs et afin de perpétuer l’activité agricole laitière en Pays de Savoie. C’est ainsi que la « Société Laitière des Hauts de Savoie » voit le jour et commercialise depuis lors ses produits en GMS sous les marques « La Pointe Percée » pour le fromage à la coupe et « Pochat » pour le fromage en rayon.

La vente en circuit court (fromageries, revendeurs…) se développe également et vend, par le biais d’un réseau local, les produits de la marque « les Hauts de Savoie ».

L’organisation de la coopérative

La coopérative est depuis sa création en SICA (Société d’Intérêt Collectif Agricole). Laurent DUPRAZ en est son président depuis une douzaine d’années. Son conseil d’administration est constitué de 18 membres, tous producteurs de lait. La coopérative est gérée, aujourd’hui encore, avec à l’esprit l’idée d’un travail en commun, origine des fruitières (fruit du travail en commun).`

à lire aussi